CYBER GEOPOLITIQUE

L’administration Trump a ordonné la fermeture du consulat chinois à Houston en réponse à une montée de l’espionnage chinois aux États-Unis. Washington a ordonné la fermeture du consulat  «pour protéger la Propriété Intellectuelle Américaine et les informations privées des Américains», a déclaré le porte-parole du département d’État, Morgan Ortagus. En réponse, la Chine a ordonné la fermeture du consulat des États-Unis à Chengdu, quelques jours après la cessation des activités du consulat chinois à Houston.

Suite aux accusations proférées par le Royaume-Uni sur l’espionnage et les cyberopérations russes, la commission parlementaire britannique du renseignement et de la sécurité a publié deux rapports et un communiqué de presse sur la question soulignant le fait que le gouvernement britannique a failli dans la bonne conduite de l’investigation sur une éventuelle ingérence russe dans les élections britanniques, surtout lors du référendum sur le Brexit de 2016. Par ailleurs, l’ambassadeur de Russie au Royaume-Uni a rejeté les allégations selon lesquelles les services de renseignement de son pays auraient tenté de voler la recherche sur le vaccin contre le coronavirus.

Le ministère américain de la Justice a inculpé deux pirates chinois travaillant avec le ministère de la Sécurité d’État pour avoir mené des activités cyber malveillantes, des intrusions informatiques visant la propriété intellectuelle et les informations commerciales confidentielles, y compris la recherche COVID-19.

Suite aux accusations de l’Allemagne sur la Russie suite aux cyberattaques de 2015 contre le Bundestag, Moscou a invité Berlin à organiser des consultations sur la cybersécurité afin de résoudre les conflits informatiques existants entre les deux pays, a déclaré le chef du département de la sécurité internationale de l’information du ministère russe des Affaires étrangères.

DONNEES PERSONNELLES – VIE PRIVEE

Aux États-Unis, le sénateur américain Roger Wicker, R-Miss., Président du Comité sénatorial du commerce, de la science et des transports, et Jerry Moran, R-Kan., Président du sous-comité de la fabrication, du commerce et de la protection des consommateurs ont publié une déclaration après que la Cour de justice de l’Union européenne a invalidé l’accord sur le transfert des données EU-US.

En Europe, lors de sa 34e session plénière, le CEPD a adopté une déclaration sur l’arrêt de la CJUE dans l’affaire Facebook Ireland c Schrems. Le Conseil a également adopté des lignes directrices sur l’interaction entre la deuxième directive sur les services de paiement (PSD2) et le RGPD, ainsi qu’une réponse au député européen Ďuriš Nicholsonová sur la recherche des contacts, l’interopérabilité des applications et les DPIA.

Le Bureau du commissaire à l’information du Royaume-Uni a publié son rapport annuel indiquant qu’il avait reçu 38514 plaintes relatives à la protection des données, mené plus de 2100 enquêtes, pris 236 mesures réglementaires en réponse à des violations, dont 54 constituaient des avis d’information, huit avis d’évaluation, sept avis d’exécution, quatre mises en garde, huit poursuites et 15 amendes.

En Afrique, le président égyptien Abdel Fattah El Sisi a approuvé la loi n ° 151 de 2020 visant à promouvoir la sécurité des données personnelles traitées et stockées en ligne.

Le régulateur sud-africain de l’information a publié son projet de lignes directrices sur l’enregistrement des responsables de l’information et des données et a sollicité des commentaires sur les documents

En Amérique du Sud, l’autorité colombienne de protection des données a publié une résolution sur le respect de la loi statutaire 1581 de 2012 lors de la collecte, de l’utilisation et du traitement des données personnelles à diverses fins (marketing, politique, collecte de portefeuille, etc.)

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

L’Organisation de Coopération et de Développement Economiques a publié un rapport sur des exemples de politiques nationales d’intelligence artificielle pour le groupe de travail du G20 sur l’économie numérique.

Aux États-Unis, le projet de loi sur l’intelligence artificielle de 2020 a été adopté le 22 juillet 2020 par le Comité sénatorial du commerce, de la science et des transports.

En Europe, pour faire face aux risques liés à l’intelligence artificielle, la Commission européenne avait proposé un livre blanc pour solliciter des commentaires de la communauté du 19 février au 14 juin 2020. Plus de 1250 réponses ont été reçues des secteurs public et privé, y compris les gouvernements, les autorités locales, les organisations commerciales et non commerciales, les experts, les universitaires et les citoyens. Le Comité économique et social européen a répondu à la consultation en déclarant que la reconnaissance biométrique pour le suivi, la surveillance et la détection des émotions ne devrait pas être utilisée.

Les ministres de l’économie numérique du G20 ont publié une déclaration à la suite d’une réunion au cours de laquelle ils ont discuté des moyens d’exploiter les technologies numériques au 21e siècle, en particulier la construction de systèmes d’intelligence artificielle dignes de confiance qui peuvent avoir un impact sur la sécurité, l’éthique et les droits de l’homme.

SÉCURITÉ

La Commission européenne a publié une nouvelle stratégie sur la sécurité de l’UE pour la période 2020-2025, afin d’aider les États membres à favoriser la sécurité des Européens, de la protection des infrastructures critiques à la lutte contre la cybercriminalité et à la lutte contre les menaces hybrides. En outre, le Centre commun de recherche a publié un rapport sur la cybersécurité dans l’UE recommandant des politiques pour aider à favoriser la culture, les connaissances et les compétences numériques appropriées pour une société numérique sûre et innovante en Europe.

L’Agence de l’Union européenne pour la cybersécurité a publié son 9e rapport annuel sur les incidents de sécurité des télécommunications décrivant l’impact des incidents sur les infrastructures au cours de l’année 2019, ainsi que les tendances pluriannuelles. En outre, l’Organisation a publié son rapport annuel pour 2019 soulignant l’impact réglementation sur la cybersécurité en général.

SANTÉ DIGITALE

La Banque européenne d’investissement a publié son rapport sur les solutions numériques en Afrique pour lutter contre le COVID-19 décrivant l’utilisation des applications de recherche de contacts dans la lutte contre le COVID-19.

Le Partenariat mondial pour la santé numérique a publié une série de livres blancs qui visent à partager les expériences nationales de la santé numérique dans des domaines clés pour aider à la planification, la mise en œuvre et l’évaluation des initiatives de santé numérique.

CYBERCRIME

Twitter a publié une mise à jour dans son enquête sur son incident de sécurité lorsqu’un groupe de pirates informatiques a violé son backend et a tweeté une arnaque à la crypto-monnaie au nom de comptes de personnalités.

TELETRAVAIL

Le Parlement de l’État russe a annoncé que le projet de loi visant à modifier le Code du travail et à mettre en œuvre le travail à distance a passé la première lecture. Le projet de loi vise à clarifier, entre autres, la notion de travail à distance et la protection des employés travaillant à distance.

NEUTRALITÉ DU NET

L’organisme de réglementation du Bangladesh a ordonné aux opérateurs de télécommunications et aux autres fournisseurs d’accès Internet de cesser de fournir un accès gratuit aux services de médias sociaux.

CONTENU

Le Parti de la justice et du développement (AKP) au pouvoir en Turquie a soumis un projet de loi composé de neuf articles pour réglementer les médias sociaux.